Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Séries, ton classement impitoyable : 20 - Monk (saison 8).

 

 

 

 

Séries… Ton classement impitoyable ! saison 2009/2010.

Place 20 – MONK Saison 8.

 

Diffusion aux Etats-Unis sur USA Network le vendredi soir à 21h (moyenne saison 8 : 5,17 millions de téléspectateurs, +2 % par rapport à la saison 7). Diffusion en France sur TF1 le dimanche à 15h et en quotidienne à 17h.

Annulé après 8 saisons (125 épisodes).

Cré2 par Andy Breckman.

Avec Tony Shalboub (Monk), Traylor Howard (Natalie), Ted Levine (Stottlemeyer) et Jason Gray-Stanford (Disher)

 

Attention : Indice Spoiler : 4/5.

 

monk_S8poster.jpg

 

Bilan : Non, vous ne me ferez pas le dire. Aimeriez-vous que, lors de vos funérailles (le plus tard possible, touchons du bois), on revienne sur la fois où vous aviez trompés votre promis(e) avec votre soi-disant meilleur(e) ami(e) que vous étiez censé consoler après une difficile rupture et dont vous avez profité d’un instant de faiblesse pour assouvir un vilain fantasme remontant à vos premiers émois d’adolescent ? Je vous vois venir et non, cela ne sent pas du tout le vécu !

 

Enfin, tout cela pour dire que vous ne m’entendrez pas proférer aujourd’hui la moindre critique à l’instar de cette saison 8 de Monk. Je ne dirais donc pas que cette ultime saison était franchement décevante, que la plupart des épisodes n’était que remplissage, que les enquêtes auraient pu résolues par Dora l’exploratrice, que les mini-conclusions étaient faciles et sans ambition et que Bitty Schram (Sharona) devrait changer de chirurgien plastique. Non. Vous ne m’entendrez pas non plus dire que la série a bradé sa dernière saison, que les scénaristes n’ont pas été foutus de se donner un ultime coup de fouet pour nous proposer autre choses que des intrigue plus plan plan qu’un épisode d’Arabesque réalisée par Angela Lansbury en personne.

 

Certainement pas. Non, aujourd’hui, j’ai envie de dire du bien de Monk. C’est une série que j’aime profondément et à laquelle je voue beaucoup d’affection. En l’espace de huit ans, elle n’aura pas bouleversé le policier certes, mais aura apporté une dose de fraicheur, d’humour, de gaieté au genre policier devenu bien morne. Monk est une vraie série old-fashion qui lui confère un vrai côté rassurant, protecteur, un espèce de repère immuable et intemporel auquel on pouvait se rattacher, se fier et s’y sentir en sécurité. La crise pouvait éclater, des drames pouvaient survenir, oui mais vous saviez que pour 45 minutes Monk était là, que rien n’avait changé et que tout allait bien se passer. L’évolution du personnage aura ainsi été parfaitement lente, par micro-bribes saupoudrées au fil de quelques épisodes clés dont la série a toujours eu la recette, éminemment concocté par un Tony Shalboub au zénith de sa carrière.

 

Et surtout quel final. C’est évidemment l’épisode sur lequel j’aimerais que l’on revienne aujourd’hui. Il livre une conclusion à la fois parfaite et enrageante. Pour vous pitcher rapidement, le meurtrier de Trudy refait surface et, sentant que Monk s’approche de la vérité, l’empoisonne pour qu’il meurt à petit feu. Alors que ce dernier est au bord de l’agonie, il découvre la vérité. Trudy avait en fait une liaison avec un futur procureur marié, s’est retrouvée enceinte et a dû avorter. Non, non, rassurez-vous elle n’a pas trompé Monk, c’était avant qu’elle ne le rencontre. Je ne suis pas un briseur de mythes (Michael Landon trompait sa femme, Super Nanny fumait deux paquets par jour), loin de là. Le procureur a ainsi éliminé Trudy afin de la contraindre au silence et ne pas briser sa carrière.

 

L’épisode est un havre d’émotion éreintant, à la fois car il s’agit bien sûr de la fin de la série et à la fois car le désarroi profond de Monk, exacerbé par sa souffrance physique, nous prend aux tripes. Et la scène finale où l’inspecteur est face à l’assassin de sa femme est tout simplement magistrale, déchirante. Monk n’est plus le même et redevient l’espace d’un instant l’homme qu’il était 8 ans en arrière, un homme dicté par l’amour et désormais par la haine.

 

monk-series-finale-550x366.jpg

 

Monk est une leçon d’amour. Et c’est en cela que la conclusion nous laisse un petit gout d’amertume. Il aurait dû mourir, ce fut la meilleure conclusion. Dès l’instant que Trudy est morte, l’âme de Monk s’est également éteinte. Quand le docteur lui annonce sa mort éminente, qui sera précédé de terribles vomissements, ce dernier est d’ailleurs bien plus effrayé par les vomissements que par la mort elle-même. Le seul but de Monk sur Terre était de trouver l’assassin de sa femme pour qu’il puisse aller la retrouver en paix. Le suicide étant proscrit sur USA Network (la chaine des ménagères du Kentucky), cette mort aurait été d’une logique implacable.

 

Et puis survient finalement une pirouette assez convenue qui donne une nouvelle raison de vivre au détective. La fille de Trudy n’est en réalité pas morte, Monk la retrouve et ils vécurent heureux happily ever after. Monk ne pouvait pas ne pas se finir sur un happy end, cela aurait décontenancé de trop nombreux fans d’une série finalement assez consensuelle. Mais c’est aussi pour ça qu’on l’aime.

 

Il y a toutefois un dernier élément qui m’a un peu chiffonné dans cet épisode (qui reste excellent, ce n’est pas une critique rappelez-vous !). La conclusion sur le meurtre de Trudy sort tout de même un peu de nulle part. C’est comme si les scénaristes avaient balayé d’un coup de crayon toutes les petites avancées faites par Monk au final des saisons. Pas un seul mot sur les trouvailles de Monk, on nous pond une toute nouvelle intrigue comme si le reste n’avait jamais existé.

 

Le pire étant le personnage de l’ignoble Gras Double, dont nous martèle depuis 8 ans qu’il est de près ou de loin connecté à l’assassinat de Trudy mais il n’est absolument pas évoqué dans le final. Pourtant, ce n’était pas compliqué. Une simple apparition, une connexion avec le procureur et l’affaire était dans le sac, la série ne se trahissait pas. Le procureur aurait pu ainsi pu demander à Gras Double de tuer Trudy et en échange, il aurait laissé le dégoutant personnage poursuivre ses malversations financières. Voilà, c’est tout simple. Je ne demandais pas à Monk de nous sortir du chapeau une intrigue à la Jason Bourne ! Enfin, il en est ainsi.

 

On a finalement l’impression que cette saison était simplement un petit cadeau aux fans. Dans tous les cas, le show était annulé donc les scénaristes se sont contentés du minimum syndical. On le sent tout particulièrement vers la fin de la saison, avec l’épisode qui voit le retour de Sharona par exemple. C’était très sympathique de retrouver le personnage, une vraie bouffée de bonne humeur mais intrinsèquement parlant, l’intrigue ne valait même pas un épisode de Psych ! Enfin, cela n’enlèvera rien à la magnifique conclusion de Monk, qui aurait pu etre plus perfectionnée certes, mais dont on se contentera sans le moindre regret. Bravo artiste.

 

Meilleur épisode de la saison : 8.16 - Mr Monk & The End - Part II

Pire épisode de la saison : 8.02 - Mr Monk and The Foreign Man

 

MONK-Mr_-Monk-and-Sharona-6-550x366.jpg 

Conclusion : Monk n’aura pas réussi le grand chelem. Ce sont justement ces petites imperfections qui auront fait le charme d’une série qui aura marqué la décennie tout en perpétuant l’héritage d’un Columbo qui serait fier de son fils prodigue. Monk ne fait pas partie de ces séries dont on exige qu’elle nous ébranle à chaque épisode mais une série dont le positivisme, la fraicheur, l’humour, l’attachement à un casting de premier choix en font une petite réjouissance de la décennie écoulée. Et parce que cette conclusion doit faire 100 mots pour des raisons évidentes je rajouterais un ‘Natalie ! Lingettes !’

 

COLE. Twitter : http://twitter.com/Cole4616

(Crédit photos © DR. )

 

Prochaines chroniques jeudi et vendredi midi. Précédentes chroniques : http://www.leblogtvnews.com/categorie-11513584.html .

 

Participations également cette saison de :

Tao (Critik en Séries)

Lulla (Des News en Séries)

Alain Carrazé (8 Art City)

Pierre Langlais (Tête de séries)

Pierre Serisier (Le Monde des Séries)

Btv27 (Series Live)

Dylanesque (Dylanesque TV)

Et Boodream.

Related Posts with Thumbnails

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
T
<br /> <br /> Monk, est la seule série policière que je suis avec plaisir et sans dégout.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
K
<br /> <br /> Quand même dommage que TF1 n'ait pas osé le prime pour Monk, je suis convaincu que ça aurait pu être un gros succès ici.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
T
<br /> <br /> Je garderai de Monk le souvenir d'une série sympathique, drôle et futée. Elle a tourné le dos à toutes les modes à l'aide d'un personnage ringard, irritant et malgré tout terriblement attachant.<br /> La dernière saison n'est peut être pas à la hauteur, le final est un peu longuet. Tant pis, on se laisse avoir par l'émotion. Monk nous quitte et cela suffit pour esquisser un dernier sourire. Au<br /> revoir monsieur Monk.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
O
<br /> <br /> Enfin, tout cela pour dire que vous ne m’entendrez pas proférer aujourd’hui la<br /> moindre critique à l’instar de cette saison 8 de Monk. Je ne dirais donc pas que cette ultime saison était franchement décevante, que la plupart des épisodes n’était que remplissage, que les<br /> enquêtes auraient pu résolues par Dora l’exploratrice, que les mini-conclusions étaient faciles et sans ambition et que Bitty Schram (Sharona) devrait changer de chirurgien plastique. Non. Vous<br /> ne m’entendrez pas non plus dire que la série a bradé sa dernière saison, que les scénaristes n’ont pas été foutus de se donner un ultime coup de fouet pour nous proposer autre choses que des<br /> intrigue plus plan plan qu’un épisode d’Arabesque réalisée par Angela Lansbury en personne.<br /> <br /> <br /> Excellent ! <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
F
<br /> <br /> Quel délice cette série, elle aurait mérité un hors classement d'ailleurs ;)<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre