Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Covergence des contenus : çà vient oui ou...

 

 

Petit retour en arrière. Nous sommes en l’an  2000, en pleine folie (on pourrait même parler d’hystérie) Internet, de grandes perspectives s’ouvraient. Le nouveau colosse AOL Time Warner, qui avait entraîné dans son sillage la fusion ô combien controversée CanalPlus-Vivendi-Seagram, nous faisait entrer dans le troisième millénaire de plein pied, avec force ambition.

 

 

Nous sommes en 2005. Et entre temps, la bulle Internet a explosé, ça restructure de partout, J6M (Moi Même Maître du Monde) a été viré, Warner a vendu sa division musique et continue à remanier son périmètre, sans parler de Vivendi qui s’est séparé de son pôle édition, des Vivendi Environnement, de l’immense majorité de son pôle européen de télévision - Canal plus était leader de la télé à péage en Europe -, du studio Universal, dont l’acquisition avait motivé la fusion ! Et bien sûr, a longtemps été enjoint à vendre, dans le désordre, VU Games, Canal Plus ou Universal Music.

 

 

Bref, l’ex deuxième groupe mondial de médias et communication était promis à un démembrement pur et simple. La fameuse convergence (cinéma, musique, jeu vidéo, édition, télécommunication, distribution) dont on nous rabattait les oreilles était-elle donc un mirage ? Peut être pas finalement.

 

 

En fait, à y regarder de plus près, les indicateurs repassent au vert. VUG gagne enfin de l’argent (notamment grâce au phénomène WoW) et renoue avec l'appétit, Universal Music a conforté sa position de leader d’un marché revitalisé par l’engouement suscité par le téléchargement légal, Studio Canal s’est refait une santé, quant à la chaîne Canal Plus elle-même, l’érosion des abonnements a laissé place à une hausse régulière sinon spectaculaire du portefeuille. Et voilà qu’on entend le patron de Vivendi avouer du bout des lèvres que « Messier était peut être un visionnaire ».

 

 

On peut le dire, la machine est repartie. Sinon pourquoi toute cette effervescence autour de la Vidéo à la demande ? Ou ces timides confessions autour d’une volonté de repartir à l’assaut de l’International ? Nous pouvons émettre quelques remarques d’emblée. D’abord, il est impossible de ne pas penser à un immense gâchis au final, de temps et de structures. Détruire un Empire pour en reconstruire un en somme. Ensuite, comment ne pas s’inquiéter de cette convergence qui, si elle fait rêver, n’est pas sans présenter certains dangers ? La concentration se fait de plus en plus pesante dans les médias. La créativité a de moins en de moins place. Les technocrates de plus en plus. Il est sûr que ça ne va pas s’arranger. La perspective de grands projets multimédias fait autant saliver que les déclarations de Dassault, par exemple, font peur.

 

 

Sera t-il un jour impossible d’échapper au formatage immaculé pour qui beaucoup oeuvrent jour après jour ? Internet pourrait incontestablement être une solution (cf. Cyber Sans Plomb)…Sauf que la Toile, plus que le reste, attise toutes les convoiti$e$…

 

 

Réjouissons-nous du progrès autant que nous nous en méfions. C’est encore plus vrai pour les produits culturels…. 

                    

Boodream

(Photo cop. CNN)

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
A
Et chacun sait que les conseilleurs ne sont pas les payeurs ;-)
Répondre
D
Il fait du conseil.
Répondre
S
P'tite question en rapport avec l'article : quelqu'un sait ( sérieusement svp ) ce qu'est devenu Messier ?
Répondre