Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La nouvelle série Modern family sur ABC, critique du pilote.









MODERN FAMILY est une sitcom diffusée depuis la rentrée sur ABC aux Etats-Unis.


Cast. Crée par Christopher Lloyd et Steven Levitan (Frasier). Avec Julie Bowen (Boston Legal), Ed O’Neil (Mariés 2 enfants), Sofia Vergara (Dirty Sexy Money), Jesse Tyler Ferguson (Ugly Betty) et Sarah Hyland (Lipstick Jungle).


Le Pitch. 3 familles moyennes américaines acceptent d’etre interviewées pour un documentaires et se révèlent toutes plus dejantées les unes que les autres.


Premier Avis. Il y a un genre télévisuel que je n’ai jamais réellement compris : la comédie documentaire. A l’image de The Office, comment deux genres si antagonistes peuvent-ils cohabiter tout en vous provoquant des crises de fou rire ? Pour autant, je ne penche pas non plus pour un modèle unique de comédie, et surtout pas de rires enregistrées, notamment ceux de la série Madame est servie qui ont traumatisés mon enfance. Je ne sais pas si vous gardez le même souvenir que moi d’un espèce de rire masculin rouillé qui couvrait jalousement tous les autres ? On aurait dit le rire de Terminator auquel on aurait coupé les parties génitales. Mais je ne suis pas du tout fan de ce nouveau genre en vogue que je trouve totalement hors-sujet.


Cela étant, pour revenir à Modern Family, la série s’avère de bonne facture en compensant son manque d’originalité dans son pitch par d’excellents dialogues au parfum de Frasier et surtout un casting de premier choix. La série suit en effet le quotidien agité de trois familles, n’en formant en réalité qu’une seule et unique. La plupart des situations est plutôt convenue et constitue le fer de lance de la sitcom familiale traditionnelle. C’est notamment le cas de la première famille (recomposée) avec un ancien militaire de 60 balais (interprété sans conviction par un Ed O-Neil que l’on a connu sous de meilleurs jours) qui se recase avec une jeune latina au tempérament brulant (Sofia Vergara) et son gosse gros et vulgos, et donc victime de raillerie. Vergara a beau se donner à fond, la paresse d’Ed O’Neil fait tomber toutes les blagues à l’eau. On a par exemple le gars qui croit qu’O’Neil est le père de Vergara ou encore un garde se sécurité qui croit qu’O’Neil fait parti d’un club de grabataires … Bon, franchement pas de quoi se fouetter le cul par terre d’autant que j’ai été très déçu par O’Neil qui n’a ni le bagout, ni la justesse, ni l’humour, de son personnage culte de Mariés 2 enfants.


Toutefois, à l’image d’Accidentally On Purpose, Modern Family parvient à maintenir le bateau à flot grâce à un scénario excellemment bien écrit. On en revient toutefois toujours au même problème du format docu qui empêche le bateau d’amarrer. En effet, le but d’une sitcom, selon moi en tout cas, est de faire rire. Et cet objectif requière justement d’une sitcom d’avoir cette limite extrêmement difficile à atteindre entre réalisme et non réalisme. Une sitcom doit être réaliste dans le sens où on doit pouvoir s’y identifier : pas de science fiction, pas de Jack Bauer, pas de mug empoisonné. Mais aussi irréaliste dans le sens où ce doit être drôle sans arrêt, quitte à exagérer les situations et à provoquer les comiques de situation. Modern Family, en choisissant de rester dans un registre docu et donc plus réaliste, jéopardise la moitié de ses scènes alors que ces dernières pourraient être tordantes. On reste donc parfois mi-figue mi-raisin devant certaines scènes qui pourraient être drôle si elles étaient ‘sitcomisées’ mais malheureusement, elles ne le sont pas.


Le personnage de Julie Bowen illustre cela à la perfection. Elle incarne un rôle de mère à la fois sympa et sévère, envahissante et dépassée par le moindre événement. Face à elle, son mari est ultra-laxiste, incapable d’incarner la moindre autorité et obsédé par l’idée de paraitre cool. De plus, le couple fonctionne plutôt bien, à l’image de Kackzmarek – Cranston dans Malcolm -, les sketches sont ultra-inspirés, frais et drôles. Bref, le potentiel est là mais il en ressort qu’il est presque trop gros pour le gabarit du show. C’est dommage car certains passages sont vraiment tordants notamment une scène où le petit de Bowen mérite une punition sauf que les parents sont débordés et du coup, ils passent 3 heures à prévoir une heure et une date pour la punition en demandant l’accord du gosse. C’était ultra-original à l’image de la dite punition qui consiste à ce que le père tire sur le gosse au paint ball ! Les situations sont drôles, cela va sans dire, mais le fait que l’ambiance reste morne, sans ambiance musicale si scénique, fait que cela ne nous provoque jamais de crises de fou rire. Et puis oui, merde, je l’avoue, j’ai besoin de rires enregistrés !


Malgré tout, le plus gros potentiel comique du show vient du couple gay, absolument hilarant. On avait découvert Jesse Tyler Ferguson sans réelle conviction dans l’éphémère sitcom ‘The Class’ il y a quelques années sur CBS (ma première chronique pour TV News !) et on le retrouve dans Modern Family en gay parano qui ne s’assume pas totalement et est à l’affut de la moindre discrimination à son égard pour provoquer un scandale. Sa première scène où il revient de la Thaïlande après avoir adopté un gosse avec son ami était jubilatoire quand il pique un scandale en plein avion contre l’homophobie alors que personne n’avait fait de réflexion !


L’apogée de l’épisode qui, pour le coup, m’a déclenché une franche rigolade en fin d’épisode. Les 3 familles sont donc réunies chez le couple gay à l’occasion de l’annonce de l’adoption (O’Neil est en réalité le père de Ferguson) et fidèle à lui-même, Ferguson entame une diatribe sur l’homosexualité et sur le fait que son partenaire n’est pas du tout cliché, et encore moins une ‘drama queen’ comme s’évertue à le prétendre O’Neil. Et à ce moment là, la lumière se tamise, la bande originale du Roi Lion retentit et le partenaire de Ferguson déboule dans la pièce déguisé en roi lion avec le petit Simba dans les mains et en chantant ‘The Circle of Life’. On avait là une vraie ambiance sitcom et j’étais mort de rire. Comme quoi, Modern Family a un potentiel énorme et pourrait devenir la nouvelle sitcom de référence. Mais alors pourquoi, pourquoi avoir adopté ce format ?


A conseiller aux fans de : The Office qui vouent une passion secrète pour Damon Wayans.


En deux mots. Modern Family est sans aucun doute la meilleure nouvelle sitcom de la saison. Les dialogues sont hilarants, le casting est tordant (mis à part le bougonnant Ed O’Neil) et puis surtout, la série parvient par d’irrésistibles tours de passe-passe à se détourner de son pitch commun pour se démarquer. C’est bien simple, on se croirait de retour dans les années 90. Sauf que… Le show est bâti comme un documentaire, à l’image de The Office, et je trouve ce format inutile, hautain et parfaitement inapproprié pour une sitcom. Dommage. Certains auront sans nul doute trouvé leur nouvelle sitcom favorite, moi pas.


Note. 6,5/10


COLE.


Précédents billets :
http://www.leblogtvnews.com/categorie-11131363.html


Vidéos : long trailer et la scène du "Roi lion".







Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
C
<br /> Le format docu m'a beaucoup géné au début de mon acclimatation à The Office (US), mais finallement je m'y suis bien fait.<br /> J'aime vraiment les parenthèses avec les perso en tête à tête avec la caméra, les réparties sont bonnes (franchement j'étais morte de rire quand le père laxiste a expliqué sa théorie du langage du<br /> regard !!!).<br /> <br /> Pour moi, cette série est totalement adoptée (et même Ed O'Neil mais seulement à partir du 3° épisode).<br /> <br /> <br />
Répondre
F
<br /> Ma nouvelle sitcom favorite, c'est "Accidentally On Purpose"... surtout pour Jenna Elfman, d'ailleurs...<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> c'est donc un remake (plus ou moins réussi) de "Fais pas çi, fais pas ça".<br /> rappelez-vous que la première saison prenait la forme d'un faux documentaire...<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> Bonjour,<br /> <br /> Merci pour les News ..! Bonne fin de Journée ...<br /> <br /> A+ de vous relire Sincères Salutations  A.S PhotOGraphic<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> oh le méchant coup de vieux d'Ed O Neil ! Audiences convenables sinon pour cette sitcom ?<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> Les deux premiers épisodes m'ont beaucoup plu, il me tarde de voir les suivants... Le format mockumentary ne me dérange pas, dans le sens où je trouve souvent les commentaires des uns et des autres<br /> assez bien trouvés et drôles. Mais ça ne marche pas à tous les coups... Le reste est top !<br /> <br /> <br />
Répondre
R
<br /> <br /> La vidéo me donne envie d'en voir plus, mais je suis persuadé qu'on ne verra jamais cette série chez nous :(<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre